ADHESION

AFC 2023 : pensez à adhérer ou à renouveler votre adhésion !

mardi 28 mai 2024

𝗠𝐚𝐫𝐝𝐢 𝟐𝟖 𝐌𝐚𝐢 𝟐𝟎𝐡 CONFERENCE DÉBAT : FIN DE VIE Avec un invité spécial 𝐉𝐞𝐚𝐧 𝐋𝐄𝐎𝐍𝐄𝐓𝐓𝐈 à Castres et Albi

 


𝗠𝐚𝐫𝐝𝐢 𝟐𝟖 𝐌𝐚𝐢 𝟐𝟎𝐡

CONFERENCE DÉBAT : FIN DE VIE

 Avec un invité spécial

𝐉𝐞𝐚𝐧 𝐋𝐄𝐎𝐍𝐄𝐓𝐓𝐈,

médecin, maire d’Antibes, ancien député et ministre,
à l’origine de la loi Léonetti sur la fin de vie.

Il présentera son point de vue sur le projet de loi 𝐅𝐈𝐍 𝐃𝐄 𝐕𝐈𝐄
en duplex* et en exclusivité pour nous !

Venez lui poser vos questions et débattre depuis l’un de ces 2 lieux :

📍Albi : Maison diocésaine – La Rotonde : 16, rue de la République

📍Castres : église Notre-Dame d’Espérance : 1 Bd Général Giraud


mardi 14 mai 2024

Pèlerinage des Pères de Famille 2024 à Puimisson

 Du 5 au 7 juillet 2024 - Pèlerinage des Hommes, Époux et Pères de Famille du Diocèse d’Albi


« MA GRACE TE SUFFIT » 2 Co 12,9

 


Du Vendredi 5 juillet à 19h
au Dimanche 7 juillet 15h


Vendredi Sanctuaire St Joseph de Mont-Rouge (Puimisson - 34)

Accueil à partir de 18h30

Repas partagé (pique-nique à prévoir) 19h, veillée, nuit à la belle étoile ou possibilité de retenir une chambre.


 

Samedi 6 juillet Départ de Puimisson à 8h

7h petit déjeuner, 7h30 Laudes, 8h départ, messe à Causses-et-Veyran, baignade, déjeuner (prévoir pique-nique), enseignements, rosaire.
Arrivée vers 18h, vêpres au sanctuaire.
Repas organisé par la communauté le soir.
Soirée: adoration, sacrement de réconciliation.
Nuit à la belle étoile ou en hébergement dans la communauté (à réserver).


 

Dimanche 7 juillet

9h Enseignement - 11h Messe des familles qui sont invitées à nous rejoindre

12h Paella (organisée par la Communauté)



Participation  40€/pèlerin-inscription avant le 24 juin (paiement sur place)

 

 

Renseignements et inscriptions :

https://colibris.link/TARN_PPF_2024 ou tarnppf@gmail.com




 

Bruno 06.87.15.27.49/Damien 07.81.43.06.83/Antoine 07.82.87.82.92 

 



Si vous ne pouvez pas arriver le vendredi soir, il est possible de rejoindre le groupe le samedi matin avant 8h.


En communion avec de nombreux pèlerins qui marchent eux aussi à Cotignac (83) et en France.

mercredi 3 avril 2024

"Peut-on programmer la mort ? la face cachée de l'euthanasie, l'importance des soins palliatifs" - AFC TARN SUD

 Belle affluence à la conférence organisée vendredi 22 mars dernier par l’Association familiale catholique de Tarn Sud, à la Chapelle de Notre-Dame d'Espérance à Castres, sur le thème : "Peut-on programmer la mort ? la face cachée de l'euthanasie, l'importance des soins palliatifs".

Le conférencier, Pierre Jova, est journaliste à La Vie depuis 2019. Il fait partie des cofondateurs de la revue d'écologie intégrale Limite.

Il a enquêté pendant un an en Belgique (de 2022 à 2023), où l'euthanasie est dépénalisée depuis 2002 et représente désormais 3,1 % des décès. Il s'est aussi intéressé au cas de la Suisse, qui tolère le suicide assisté.

Il a pu développer cette longue enquête résumée dans son ouvrage Peut-on programmer la mort ? (Seuil) : les risques et les dérives des lois apparus en vingt ans de pratique chez nos voisins, la pression que ces lois peuvent avoir sur les personnes fragilisées par le handicap, la pauvreté… Et il a pu bien sûr poser la question du projet de loi français sur l’euthanasie, alors qu’en France plus de vingt départements n’ont toujours pas d’unité de soins palliatifs…

Pierre Jova a rappelé l'importance de ces soins palliatifs, qui mettent le patient au cœur des soins et de l’accompagnement dans toutes ses dimensions.

La conférence fut suivie de la vente du livre et signature par l'auteur, ainsi que d'un verre de l'amitié.




vendredi 8 mars 2024

Vendredi 22 mars, conférence de Pierre Jova à Castres : "peut-on programmer la mort ?"

 


Réaction des AFC suite à la publication du projet de programme d’éducation à la sexualité

 

Éducation - EARS - famille

Après lecture du projet de programme d’éducation à la sexualité mis en ligne par le Conseil Supérieur des programmes, la Confédération Nationale des 280 Associations Familiales Catholiques entend réagir fortement.

Nous saluons la volonté de combattre l’exposition des enfants et des jeunes à la pornographie, de développer l’éducation aux réseaux sociaux, d’éduquer à l’intimité et à la pudeur et d’encourager au respect mutuel.

En revanche, ce projet de programme cherche à transmettre une pensée et un comportement uniques, en lien étroit avec la culture dominante, sans respect pour la liberté de conscience des familles.

On y retrouve ainsi le primat envahissant de l’émotion pour encourager les choix et le discernement des enfants et des jeunes et la lutte contre les soi-disant « stéréotypes de genre » de la maternelle à la terminale, rappelant les exercices des ABCD de l’égalité promus en 2014 par Najat Vallaud Belkacem.

Nous regrettons que les parties scientifiques sur la procréation, la grossesse et la naissance, pourtant essentielles pour répondre aux questions des enfants sur leur origine, soient très peu développées. Les deux dernières, grossesse et naissance, n’étant abordées qu’en maternelle.

Nous ne pouvons accepter l’absence de référence aux parents, remplacés par des « adultes de confiance », de même niveau que l’école, l’environnement médical ou sportif. Le projet promeut une banalisation des structures familiales jusqu’aux « enfants placés en foyer ». Les familles unies sont qualifiées de « familles hétéroparentales ». Dans cette indifférenciation, on oublie que les 2/3 des enfants mineurs vivent dans des familles avec leur père et leur mère et on semble ignorer les souffrances profondes engendrées par les ruptures familiales.

Les AFC demandent :

  • A remplacer la notion « d’adultes de confiance » par une référence aux parents premiers et principaux éducateurs de leurs enfants, même s’ils ne sont pas les seuls. Rappelons que la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, ratifiée par la France stipule que les enfants ont le droit d’être élevés en priorité par leurs parents (Art 7).
  • A supprimer les très nombreuses références au genre, aux rôles, à la lutte contre les stéréotypes de genre. L’Education nationale n’a pas reçu la mission de rééduquer les familles à travers leurs enfants. La très forte résistance des parents, il y a 10 ans, aux ABCD de l’égalité aurait dû encourager le Conseil supérieur des programmes à la prudence en la matière.
  • De rappeler que si toutes les structures familiales ont droit au respect, l’apprentissage de la résolution des conflits -en particulier à l’école- est un élément important pour l’unité familiale qui est la réalité de vie de 2/3 des jeune mineurs.
  • De développer la partie scientifique sur la procréation, la grossesse et la naissance non seulement dans le but de prévenir les grossesses mais pour que les jeunes connaissent les processus du tout début de la vie.
  • Enfin, si l’expression des émotions est une dimension essentielle du bien-être, rappeler que les émotions ont une dimension informative, qu’elles peuvent être trompeuses et qu’au-delà, l’enfant puis le jeune doit être éduqué à développer sa capacité à juger et décider grâce à sa raison et sa volonté.

IVG dans la Constitution, ils ont voté pour...

 


Chers amis,

Voter un tel texte, c'est détruire notre humanité pour laquelle l'interdit de tuer est fondamental et précipiter la chute de notre civilisation. La peine de mort a été supprimée pour les coupables et rétablie pour les innocents. Ils affirment qu'avorter n'est plus un drame, mais une chance qu'il faut célébrer dans la liesse. C'est une folie de le penser, une honte de le faire".

Nicolas Tardy-Joubert

Président de la Marche pour la vie

mercredi 7 février 2024

Retour sur le concert de l'Epiphanie en famille

Voici quelques photos du 5e concert de l'Epiphanie en famille, qui a eu lieu le samedi 6 janvier dernier, en la chapelle du Couvent Bleu.

Une assistance nombreuse a pu méditer sur cette belle fête de l'Epiphanie, c'est-à-dire la "manifestation" du Seigneur, aux Rois Mages, et à toute l'humanité à travers eux.

Méditations et morceaux musicaux pour voix ou instruments ont alterné, pour le plus grand plaisir de tous.

Le partage de la galette des Rois a clôturé cette soirée, dont les bénéfices iront aux œuvres de AFC (familles en difficultés).

Merci à tous ceux qui ont participé à la réussite de cet évènement !








mercredi 31 janvier 2024

2024, nouvelle année, nouvelle adhésion !

L'Association familiale catholique de Tarn Sud vous souhaite
une BONNE ET SAINTE ANNEE 2024 !

Résolution 1 : prendre soin de mon couple

Résolution 2 : prendre soin de mes enfants

Résolution 3 : adhérer ou réadhérer aux AFC, et faire adhérer une famille amie !


cliquez sur l'image !